Le Vegan Summer Fest 2016

Vegan Summer Fest banner

Découvrez un monde sans produits d’origine animale pendant le Vegan Summer Fest

Le plus grand festival végane belge est de retour pour une deuxième édition dans l’Artcube à Gand. Le dimanche 21 août, le Vegan Summer Fest vous proposera de délicieux casse-croûtes végétaliens, des conférences passionnantes et des produits véganes. Le tout sous un même toit. Nous invitons tous et toutes, végétaliens convaincus ou quiconque souhaitant contribuer à l’environnement ou à un monde avec moins de souffrance animale. Venez découvrir le festival et vous promener entres les différents stands tout en savourant une collation et une boisson.

L’association de véganisme belge BE Vegan organise le Vegan Summer Fest 2016 le 21 août au Artcube situé à Gand. Lors de cet événement gratuit et unique, vous découvrirez des produits, belges et internationaux, véganes et non testés sur les animaux.

Mangez végane pour un corps sain et un environnement durable

Des foodtrucks branchés servirons des burgers végétaux, authentiques et originaux, des wraps, des glaces,des gaufres et autres friandises. Au Vegan Summer Fest, nous bannissons les produits d’origine animale car ils contribuent à l’émission de gaz à effet de serre, à la déforestation et la pollution de l’eau. En outre, l’élevage de bétail est également le plus grand consommateur d’eau. Pour 200 grammes de bœuf – notre portion quotidienne moyenne – 3960 litres d’eau sont consommés avant de parvenir dans notre assiette. Une alimentation à base de plantes permet, non seulement de lever une charge imposée à l’environnement, mais bénéficie aussi à votre santé. Ainsi vous mangez automatiquement plus de fruits et de légumes et assimilez plus des fibres, minéraux et vitamines dont votre corps a besoin. Ce style de vie réduit en outre votre consommation de matières grasses, par la même, il réduit le risque de maladies cardiaques.

Produits véganes de tous les jours

Suivre un mode de vie végétalien va plus loin que remplir son ventre de délicieuse nourriture saine et respectueuse de l’environnement. Les ustensiles de la vie quotidienne et les vêtements peuvent aussi être d’origine animale et contribuer à la souffrance animale. Des ingrédients d’origine animale sont presque incontournables et il est parfois difficile de trouver des produits de tous les jours qui soient véganes. Ne désespérez pas, au Vegan Summer Fest vous pourrez découvrir un vaste assortiment de produits véganes, qui, d’année en année, ne cesse de grandir.

Plusieurs stands de vêtements vous montrerons les dernières tendances de la mode végane. Saisissez l’opportunité pour acheter des chaussures, des sacs et sacs à dos en cuir végétaliens. Considérez-vous que votre visage et/ou votre corps sont une œuvre d’art à façonner? N’hésitez pas à venir jeter un coup d’œil à l’assortiment de cosmétiques et produits de soins personnels véganes. Ceux-ci n’ont pas été testés sur des animaux et ne contiennent pas d’ingrédients d’origine animale. Il sera même possible de se faire tatouer sans produits d’origine animale.

Pourquoi ne pas manger d’animaux?

Avec cette abondance de supers produits végétaliens, il serait presque possible d’oublier pourquoi il faudrait choisir de ne plus contribuer à la souffrance animale ou à la pollution de l’environnement. Prenez conscience de l’exploitation des animaux dans la société et renseignez-vous sur les droits des animaux en visitant les stands de Animal Rights, Bite Back, EVA et AnimaVeg. Vous y trouverez des dépliants, des DVD et des livres qui traitent abondamment de l’impact de l’élevage de bétail sur l’environnement, les avantages des aliments d’origine végétale pour votre santé ou de la souffrance qui se cache derrière les portes des granges de la ferme. N’hésitez pas à venir assister à l’une des conférences données par de célèbres pionniers des droits des animaux. Ils parlerons avec passion de leur activisme et d’autres aspects des droits des animaux.

Plus de trois mille visiteurs

Après avoir organisé avec succès notre première édition du Vegan Summer Fest à Gentbrugge il est devenu difficile de nier le succès actuel du véganisme et d’un mode de vie qui respecte les animaux. Plus de trois mille curieux, véganes et non véganes, se sont laissés inspirer par les conférenciers, stands de nourritures et les démonstrations de cuisine, durant ce festival gratuit.

Entrée : Gratuite
Lieu : Artcube
Hurstweg 8, 9000 Gent

Facebookevent: cliquez ici.

Likez BE Vegan sur Facebook: cliquez ici.

 

Exposants confirmés:

Loving Hut Express

Little Green Truck

Just like your mom

ICY V

Makadam

Boppin’ Burgers

Yumm-Eat

Rasoi

Bar Italiano

Dutch Weed Burger

Seitan chefs

Veni vidi vegan

Loving Hut Leuven

Honkies vegan catering

Crêpe de la crêpe

Lekker Gec

Markies De Salade

Heavenly cupcakes

Veggiesaurus

Vegan Artbook

Hooked by Uncooked

Roberto Love Food

Veggiebites

Goveg

Decouvert

SHAVT

Veganistisch Koken

Vedge

Vegavriend

Bottine

Vega-life

Eco Vegan Shoes

Veggie 4U

Lush

Confiserie jonas

Happy Herbi

Sano (Wilmersburger)

Paca

Powerpeul

Bazaar de luxe

Arnaud Criem, vegan tattoo artist

Vegan Mission

Veggie snack shack

Charly’s All is Fair

Wonky

The Good Stuff Bakery

Ditha Bonita Boutique

Clif Bar

Le Pain Quotidien

Stichting Hare Krishna Kerkgenootschap Rotterdam

Vegasme

 

Les résultats de l’enquête de fin d’année 2015.

poll winner

Voici les résultats de l’enquête de fin d’année 2015.

La réaction était phénoménale: plus de 250 personnes ont complété le questionnaire !

Félicitations à Hartwin Calmeyn, il gagne le paquet Lima.

 

Restaurant Belge préféré

komkommertijd

 

  1. Komkommertijd, Gand
  2. Avalon, Anvers
  3. Greenway
  4. Loving Hut, Louvain
  5. Bites & Wines, Anvers

 

 

Restaurant préféré à l’étranger

sfizy veg

 

Il est claire que les vegans aiment aller au restaurant à l’étranger!

Pas moins que 107 restaurants on été suggérés! La pizzeria végétalienne SfizyVeg à Berlin est la plus populaire, suivie par Gentle Gourmet à Paris. Mention honorable pour tous les Loving Hut du monde!

 

 

Sandwicherie/Tea-room préféré

10628597_739657662784499_9186919250738815396_n

 

Avec 59 votes, impossible de passer à coté : Vega Verso à Louvain est le seul et unique gagnant!

 

 

 

 

Snackbar préféré

de frietketel

 

  1. De frietketel, Gand
  2. Loving Hut Veganerie, Louvain
  3. Greenway
  4. Falafel tof (Anvers) & Vega Verso (Louvain)

 

 

Camion-cantine préféré

just like your mom

 

Il fallait s’attendre à un combat acharné, et nous n’avons pas été déçus. Just Like Your Mom est le vainqueur avec 59 votes, tandis que le Loving Hut Express en a reçu 51.

 

 

Magasin préféré

Les vegans aiment passer chez leur magasin vegan, ou le supermarché bio.
Shavt

  1. SHAVT, Louvain
  2. Bioplanet
  3. Vedge, Gand
  4. GoVeg Vegan Shop, Liège
  5. Het natuurhuis, Anvers

 

 

E-shop préféré

logo_versie2-e-shop

  1. Vedge
  2. Veganistisch koken
  3. Bol.com
  4. Un Monde Vegan
  5. Kudzu

 

Livre de cuisine néerlandophone

de vegarevolutie

 

  1. De vegarevolutie / Lisa Steltenpool
  2. Grow. Eat. Share
  3. Julie Natuurlijk
  4. Veganistisch koken / Celine Steen & Joni Marie Newman
  5. De Groene Keuken (un magazine et non un livre de cuisine, mais une victoire bien méritée)

 

 

Livre de cuisine francophone

Mise en page 1

 

 

Un seul nom à mentionner : Marie Laforêt !

 

 

 

 

Livre de cuisine anglophone

easy vegan

 

  1. Easy Vegan / Sue Quinn
  2. Oh she glows!
  3. Veganomicon
  4. Isa does it! & Vegan cupcakes take over the world.

 

Chocolat préféré

vego

 

  1. Vego
  2. Pur, de préférence Fair Trade
  3. Tony’s Chocolony
  4. Lovechock
  5. Wiloco

 

Fromage végétalien préféré

wilmersburger

 

Presque 50 sortes de fromage on été proposés. Voici les trois producteurs les plus populaires:

  1. Wilmersburger
  2. Shavt
  3. Violife

 

 

Viande végétale préférée

seitan

 

  1. Le Seitan
  2. Le Tofu
  3. Les morceaux de ‘poulet’
  4. Le Tempeh
  5. Le Falafel

 

Les burgers sont très populaires, tout comme certains producteurs : De Vegetarische Slager, Maya, Bertyn et Wheaty.

 

Boisson préférée

glas-water

 

 

À part toutes sortes de boissons, jus et limonades aux noix, riz, coco et soya, les vegans préfèrent tout simplement l’eau et le thé.

 

 

 

Marque vestimentaire préférée

kleding2

 

La plupart des végétaliens s’habille de façon responsable. Les vêtements d’occasion sont souvent préférés, mais les labels comme Armedangels sont aussi populaires. Entre les marques habituelles, on remarque surtout Esprit. Leur gamme de chaussures véganes n’est pas passée inaperçue. Les marques et distributeurs de chaussures véganes sont très demandés.

 

 

Célébrité préférée

Encore une course excitante, avec une victoire très juste pour:

 

moby

  1. Moby
  2. Joaquin Phoenix
  3. Ellen Degeneres
  4. Peter Dinklage
  5. Morissey

 

 

Site web préféré

 

eva

  1. evavzw.be
  2. bevegan.be
  3. YouTube
  4. Facebook
  5. Heerlijkplantaardig.be

 

 

Compagnie préférée

limade-vegetarische-slager-logo

 

  1. Lima en De Vegetarische Slager
  2. Alpro
  3. Maya & Just Like Your Mom

 

 

 

Blog de l’année

de groene meisjes

 

  1. De Groene Meisjes
  2. De Groene Keuken
  3. The Vegan Strategist

 

 

Événement de l’année

Be Vegan Summer Fest Final-page-001

 

 

C’est un rêve devenu réalité: notre propre Vegan Summer Fest est l’événement de l’année avec pas moins que 80 votes!

 

 

 

 

 

 

Phénomène végétalien de l’année

aquafaba-egg-replacer

 

Impossible de passer à coté, le monde végétalien était sous l’emprise d’une nouvelle découverte:

  1. Aquafaba
  2. Vegan Summer Fest
  3. La conscience croissante du monde par rapport au véganisme

 

Nouveau produit le plus remarquable

  1. Aquafaba
  2. Vegan egg
  3. Nouveaux fromages végétaliens
  4. Yaourt de coco

 

Livre 2015

weet wie je eet

 

À part fiction, livres politiques et livres de cuisine, un livre est clairement populaire : Weet wie je eet de Stijn Bruers.

 

 

 

 

FILM 2015

Cowspiracy-600x350

 

Ici également un score monstre pour un film, naturellement Cowspiracy.

 

 

 

Personne la plus inspirante de 2015

tobias

 

  1. Tobias Leenaert
  2. Jo-Anne McArthur
  3. Benjamin Loison
  4. Stijn Bruers

La plupart votent pour leur copine, leur maman, leurs amis ou d’autres vegans.

 

Vegan Winter Meetup

winter meetup

Une après midi hivernale bien froide, avec un délicieux morceau de tarte et un lait au chocolat bien chaud, ça vous dit ? Et si on vous dit que tout est vegan?

N’hésitez alors pas à vous inscrire pour le BE Vegan Winter Meetup!

BE Vegan vous invite le 21 février au centre de rencontre de Baarle (l’ancien centre laitier, trop cool!), pour une après midi avec des pâtisseries (pains au chocolat, croissants, gâteaux au beurre, suisses,…), des donuts (des vrais!), des boules de Berlin, des délicieuses tartes deFLOCKfoods, du café, du thé, du chocolat chaud avec des guimauves et bien plus encore… Il y aura aussi une vente de livres végétaliens. Vous pouvez y rencontrer des nouveaux et anciens amis. Pas vraiment familier avec le véganisme? C’est le moment idéal pour faire connaissance avec ce mode de vie, venez donc poser toutes les questions que vous voulez!

Marquez donc le 21 février sur votre calendrier. Pour juste €2,50, vous pouvez vous inscrire en remplissant le formulaire ci-joint, et vous recevrez déjà une boisson chaude au choix et un cookie fait-maison!
https://goo.gl/bWVBC1

En Facebook!

Interview avec Jo-Anne McArthur

We Animals Talk

Le samedi 17 octobre la photojournaliste primée, auteure et militante végane canadienne, Jo-Anne McArthur était invitée à Gand. BE Vegan l’accueillait pour écouter les histoires des animaux qu’elle rencontre et photographie pour son ambitieux projet We Animals ainsi que des militants du monde entier qui aident ces animaux.

Pas moins de 130 personnes fascinées se sont déplacées pour venir l’écouter. Grâce à une vente de pâtisseries une somme généreuse a pu être recueillie pour We Animals.

Et pour ceux qui ne pouvaient pas être là, il y a heureusement une interview exclusive!

jo-anne4

– Peux-tu nous en dire un peu plus sur le projet We Animals et comment tout a

commencé? 

J’étais déjà photographe quand j’ai réalisé qu’un certain groupe d’animaux n’était jamais

photographié. On voit beaucoup de photos d’animaux de compagnie et d’animaux

sauvages, mais il y a aussi cet autre groupe, les animaux invisibles avec lesquels nous

avons une relation très étroite. Nous les mangeons, nous les portons, nous utilisons des

médicaments ayant été testés sur eux mais, nous ne les voyons pas. Et ça, c’est le projet

We Animals, il porte spécifiquement sur ces animaux. Entre temps, ça fait déjà une bonne

quinzaine d’années que je suis consciente de ce groupe d’animaux, que je les documente

près de chez moi, mais aussi au-delà. Avec ce projet, j’ai déjà visité 45 pays.

 

– Qu’espères-tu accomplir avec ce projet? 

Je n’ai pas de but grandiose. Je pense que ça me découragerait. Je veux juste toucher les

gens, personne par personne. Et, essentiellement, rendre visibles ces animaux qui sont

invisibles dans nos vies. Amener les gens à les voir, à ne pas détourner le regard et à

prendre des décisions plus conscientes dans leurs habitudes de consommation et leurs

modes de vie. Car prendre des décisions plus aimantes profite à tous, en particulier aux

animaux.

 

– Comme tu l’as déjà dit, il existe en effet beaucoup de photos d’animaux. Mais

tes photos sont vraiment uniques, tu réussis à capturer la personnalité de chaque

individu. Comment obtiens-tu ce résultat?

Il a fallu un certain temps pour apprendre à prendre de meilleures photos d’animaux. Et

quand je donne des ateliers de photographie, les participants attendent des descriptions

détaillées de ce qu’il faut faire, mais le principal est juste de se rapprocher et de créer un

lien. Nous photographions souvent les animaux de trop loin, d’un point de vue humain.

Mais si vous vous mettez à leur hauteur et entrez en contact avec eux, si vous vous

rapprochez doucement, alors vous savez qu’ils vous regardent. Et cela signifie qu’ils

regardent mon objectif, et qu’ils regardent donc toute personne qui regarde la photo,

grâce au contact visuel.

Et nous pouvons regarder les animaux comme nous le faisons souvent lorsque nous

regardons des photos, nous les objectivons en les fixant. Mais si vous arrivez à vous

rapprocher et à créer un lien, il y a quelqu’un qui vous regarde en retour, comme si

quelqu’un était dans l’image. Et voilà ce que j’essaie de faire avec mes photos, montrer

que dans l’image il y a un être sensible et intelligent. Quelqu’un qui vous regarde et qui a

des sentiments, qui se soucie de sa propre vie et qui a la volonté de vivre.

Il n’est pas seulement important de montrer un lien, mais aussi un contexte. Ce sont mes

meilleures photos, les images où nous tissons un lien avec l’animal, mais où un objectif

grand angle nous montre aussi la situation dans le fond, où l’animal vit et où l’animal

meurt.

jo-anne3

– Une partie très importante de ton travail consiste à exposer les manières

terribles dont nous utilisons et abusons des animaux partout dans le monde.

Comment fais-tu face au fait de visiter ces lieux et de prendre de telles photos?

Oui, c’est terrible, mais je le fais déjà depuis longtemps maintenant et j’ai des façons

saines de classer mes émotions. Je ne suis donc pas tout le temps impuissante et je n’ai

pas tout le temps le cœur brisé. Bien que j’aie connu ça dans le passé, j’ai souffert de

troubles de stress post-traumatiques et de quelques dépressions, mais j’ai suivi quelques

thérapies pour y remédier. J’ai maintenant appris à prendre soin de moi, quelque chose

que tous les militants doivent faire pour que nous puissions avoir une longue durée de vie,

afin de pouvoir continuer à travailler pour les animaux au lieu de terminer avec un

burnout. C’est difficile, mais j’ai beaucoup de soutien et d’amour dans ma vie. Et chaque

jour je choisis de me concentrer sur le changement et l’espoir, au lieu de me concentrer

sur l’enfer dans lequel vivent les animaux. Je suis pleinement consciente de l’enfer dans

lequel ils vivent, comme tout le monde ici sans doute, mais je ne peux pas me permettre

de rester dans ces pensées, sinon je finirais par avoir un burnout.

 

– Et en photographiant les animaux et l’environnement dans lequel ils vivent tu

les aides énormément, les images peuvent éveiller la conscience et faire du

monde un endroit meilleur pour les animaux …

Certainement. Et cela m’aide à aller de l’avant, savoir que j’ai une manière de m’exprimer

par laquelle je peux changer les choses, peu importe combien de souffrances je dois

photographier. Je pense que c’est important pour les militants d’avoir cette échappatoire,

cette manière de s’exprimer, peu importe qu’ils veuillent écrire ou prendre des photos ou

autre chose qui leur permette de transformer toute l’horreur qu’ils observent en

changement. Et je ne suis pas la seule à subir cette horreur, tout les gens qui regardent

mes photos y sont confrontés. Même simplement visiter Facebook ces jours-ci peut être

vraiment traumatisant, quand on voit toutes ces vidéos et photos. Alors oui, il est

important d’avoir une manière de s’exprimer et d’avoir l’impression qu’on a le pouvoir de

faire changer les choses. Et je pense que pour la plupart, faire partie du changement et du

bien est ce qui garde les gens sains d’esprit.

 

– Quels ont été les meilleurs moments tout en travaillant sur ce projet?

Il y avait beaucoup de moments heureux. Parce que partout où je vais, je travaille

habituellement avec des groupes qui font changer les choses. Cela fait maintenant sept

semaines que je suis en Europe, je me suis rendue dans huit pays différents et j’ai visité

des élevages de porcs et des marchés de bétail et j’ai vu beaucoup de choses horribles.

Mais ce sont des groupes véganes et des groupes de militants qui me permettent de

réaliser ces choses et qui m’accueillent, comme vous. Je suis maintenant en Belgique car

vous m’accueillez et parce que les gens sont intéressés. Je ne sais pas combien de

personnes vous attendiez ce soir, mais 120 places ont été vendues je crois, c’est fou! Je

suis entourée par de l’espoir, du changement et du positivisme tous les jours. C’est

fantastique!

jo-anne2

– Oui, les choses s’améliorent et beaucoup de gens semblent être vraiment attirés

par ton travail et veulent faire partie d’un changement positif …

Les gens aiment les histoires. Je pense qu’entre temps les gens savent que je suis une

narratrice. Et les gens aiment le livre et ils voient que c’est quelque chose d’unique. Bien

sûr, le film y contribue également (précision : The Ghosts in our Machine, documentaire

dont Jo-Anne est la protagoniste). Et les gens aiment les héros. Les gens me voient

comme cette jeune fille qui fait ce travail et ça attire les gens. Et c’est en fait pourquoi

mon prochain grand projet porte sur les femmes dans le mouvement des droits des

animaux. Parce que, historiquement, il y a beaucoup plus de femmes dans ce mouvement,

et il est bon de le célébrer. Et je fais ce que je fais parce que j’admirais les gens comme

Jane Goodall. Je la voyais vivre une vie extraordinaire et aider les animaux et je pensais:

‘C’est ce que je vais faire, je veux être comme elle, je veux cette vie’. Et avec mon

nouveau projet, qui parle d’espoir, d’inspiration et de changement, je veux donner la

même possibilité à ceux qui admirent les femmes. Et montrer leur travail, les mettre à

l’honneur et les rendre encore de plus grandes héroïnes qu’elles sont déjà. Qu’elles

travaillent dans l’ombre ou sont déjà très célèbres, le projet est une plateforme pour elles

et un moyen d’inspirer les gens. Le projet est entièrement centré sur les droits des

animaux, c’est juste une manière plus discrète de parler des droits des animaux, ce n’est

pas comme mon travail dans les abattoirs au cours des dix dernières années. C’est

différent. Et les gens sont souvent encouragés à changer grâce aux histoires pleines

d’espoir.

 

– J’allais justement te demander quels étaient tes projets pour l’avenir, tu peux

nous en dire plus?

Maintenant tu sais qu’il y a le projet Unbound. Il s’appelle Unbound – Women on the Front

Lines of Animal Advocacy. Et We Animals et maintenant aussi un programme d’éducation

humaine We Animals. Donc, je travaille dans les écoles et je voyage beaucoup pour parler

aux jeunes, dans les clubs de photographie ou dans des centres sociaux. C’est vraiment

passionnant! Et je vais continuer à faire des investigations. Je travaille maintenant avec de

nombreux groupes à travers le monde, je les aide et je documente ce qu’ils font. Et il y a

tellement d’autres choses que je n’arrive plus vraiment à suivre. L’avenir pour moi est tout

simplement de continuer ce travail pour toujours. Et espérer que ma famille et mon ami

continuent à tolérer mes absences et mon addiction au travail. Mais j’aime vraiment ce

que je fais et je ne changerais pour rien au monde.

 

– Tu te souviens quand et pourquoi tu es devenue végane? 

Le 1er avril 2003. J’étais déjà végétarienne depuis plusieurs années et je pensais que le

véganisme était très extrême. Mais je voulais faire un stage à Farm Sanctuary et par

respect pour les animaux il faut être végane sur place. Et je pensais: ‘Eh bien, c’est fou,

c’est vraiment exagéré, mais je vais le faire pendant un mois parce qu’il faut’. Mais le

premier jour que j’étais végane, je n’avais causé de mal à personne en 24 heures et je me

sentais tellement bien. Je me sentais enfin complètement en paix avec moi-même, j’avais

l’impression de faire exactement ce qui était juste. Et je savais que je ne retournerai plus

jamais en arrière. Et puis j’ai évidemment appris que le véganisme est simplement un

mode de vie pacifiste et que tuer des millions d’animaux est en fait ce qui est extrême.

 

– Pour finir, quels conseils donnerais-tu aux gens qui veulent devenir militant?

Le conseil que je donnerais est juste de faire ce que vous faites le mieux et de faire ce que

vous aimez faire. Beaucoup de gens vont se dire, ‘Oh, je vois des gens distribuer des

prospectus, donc je vais aussi distribuer des prospectus ou protester’, mais ce n’est pas

pour autant que ça correspond à leur personnalité ou à leurs compétences. Et nous avons

tous des compétences que nous pouvons utiliser pour améliorer le monde. Donc utiliser

les, quelles qu’elles soient, il y a des millions d’exemples. Et si vous n’êtes pas certains de

vos compétences, vous pouvez recueillir des fonds pour les organisations que vous

soutenez ou jouer un rôle de soutien pour les organisations qui savent ce qu’elles font. Et

essayez de ne pas être trop dur avec vous-même et de faire les choses avec joie, ça fait

du bien de faire du bien. Si vous avez ce sentiment, alors vous êtes sur le bon chemin. Si

vous ne vous sentez pas bien en faisant le bien, alors vous avez probablement choisi

quelque chose qui ne vous convient pas et vous devez continuer à chercher.

 

Interview par Nathalie

World Vegan Day Potluck

WVD potluck 15

WVD potluck 15

En l’honneur du World Vegan Day, BE Vegan, EVA Bruxelles, AnimaVeg, Bite Back et Sense organisent le dimanche 1er novembre 2015 une grande auberge espagnole végane dans la capitale belge.

Tout le monde est le bienvenu ! Tout ce que vous avez à faire est d’apporter un plat végétalien (pas de produits laitiers, pas d’oeufs, pas de miel …) pour deux personnes à partager avec les autres.
Le repas-partage aura lieu à 12h à Bronks, Marché aux Porcs 15-17, 1000 Bruxelles.

En Facebook.
Actuellement, il y a de la place pour 60 participants, veuillez-vous inscrire via ce lien afin que nous puissions suivre le nombre de participants :

https://docs.google.com/forms/d/1R_EPo1kw4uBj3tVL6uAKUzkHPVIU-C8YZoWJpYQYE6A/viewform?usp=send_form

Au Bronksbar, vous pourrez avoir des boissons à des prix raisonnables. Laissez vos compagnons à 4 pattes bien au chaud chez vous.

 

 

Vegan Burger Day

burger

burger

Les férus de burgers le savent peut-être déjà: le 28 mai 2015 est la journée internationale du burger. A cette occasion BE Vegan part à la recherche du meilleur burger vegan.

Envoyez avant le 22 mai votre idée d’un burger vegan créative et originale (une recette et une photo) à info@bevegan.be. Nous cuisinerons et évaluerons les cinq idées les plus créatives. Le gagnant sera annoncé le 28 mai.
Récompenses à la clef: le créateur/créatrice du meilleur burger recevra un assortiment de burgers ainsi qu’un bon Vedge.  Le second prix comprendra un bon de réduction de 10%, et le troisième un coupon de réduction de 5%.

Nous demandons également à tout le monde de se joindre à Vegan Burger Day. Organisez un potluck de burgers, savourez en famille un hamburger vegan, ou aller au restaurant pour manger votre burger. Quoi que vous choisissiez: prenez une photo et postez la sur notre événement.

Bon appétit!